La croix de Mallte

octobre 5, 2009 Leave a Comment 

La croix de malte est un dispositif mécanique permettant de transformer un mouvement de rotation continu en une rotation saccadée. Son nom provient de sa ressemblance avec la croix de Malte ( symbole de l’Ordre de Malte). En anglais et en espagnol, ce mécanisme est nommé d’après la ville de Genève (Geneva drive, Rueda de Ginebra).

Il est notamment utilisé dans les projecteurs de cinéma pour l’avance de la pellicule qui doit s’arrêter à chaque image devant la lampe, et les compteurs mécaniques (kilométrage automobile, consommation d’eau ou gaz etc.) où il garantit l’alignement des chiffres et leur basculement à chaque retenue.
Oskar Messter,l’un des pionniers du cinéma allemand,a fait breveter un appareil à croix de Malte dès 1896.

On retrouve également ce mécanisme dans des machines mettant en œuvre un transfert de produit avec la nécessité d’un temps d’attente au moment de l’introduction de celui-ci (ce que le système bielle-manivelle ne permet pas). Par exemple, on le retrouve à la base de mouvements utilisés sur des machines de conditionnement : les produits sont introduits dans un magasin d’alimentation suivant une quantité prédéfinie (phase d’arrêt), puis sont enveloppés pendant le mouvement de transfert (phase en mouvement).

Un cylindre tourne de manière continue, avec une vitesse régulière, et porte un doigt. Le doigt pénètre dans une rainure de la croix de malte, provoquant sa rotation d’un ne de tour, où n est le nombre de rainures de la croix. Puis, le doigt sort de la rainure, le cylindre moteur continue sa course tandis que la croix de malte reste immobile. Le cylindre central, partiellement évidé, est complémentaire de l’arrondi de la croix de malte ; ceci sert à stabiliser la position du dispositif lorsque le doigt n’est pas engagé dans une rainure.

No tags for this post.

About Administrateur

Speak Your Mind

Tell us what you're thinking...
and oh, if you want a pic to show with your comment, go get a gravatar!